Recherche

Julien Pannetier, art thérapeute – psychopraticien relationnel

44300 Nantes – sur rendez vous au 06 51 86 75 35 – jpannetier@gmail.com

Les Ateliers de la création

Rendez-vous au mois d’octobre au centre du Bout des Landes à Nantes.

les Ateliers de la création from Pannetier Julien on Vimeo.

Publicités

atelier d'art thérapie sainte-anne bis

Art thérapeute ou accompagnant à être : entre santé et existentialité.

Dans art-thérapie, il y a le mot thérapie, qui parle de soin. Un soin qui viendrait réparer un traumatisme ou calmer une souffrance. C’est bien ce que propose l’art-thérapie, de soigner grâce à la création artistique, d’aller vers la santé grâce à l’expression et la création.

Mais la santé, ne serait-ce pas justement le mouvement, de créer perpétuellement ? comme la nature qui se meut de cycle en cycle. Et l’art-thérapie serait-ce uniquement une question de santé ? Ne serait-ce pas plutôt une question qui concerne l’Être ? Et justement de ne pas se préoccuper de l’Être pourrait peut être faire souffrance chez un individu (les manières impropres de vivre).

Car la question essentielle pour chaque individu est de savoir : Qui je suis ? Et rien de mieux que la création pour révéler notre Être. Et cela nous mène vers d’autres questions : Quel sens je donne à ma vie ? Quelles traces je laisse ? Des questions qui nous ouvrent vers d’autres créations qui vont peut-être nous ouvrir vers d’autres questions…

Art thérapie : créer de l’art (du beau) ou créer à partir de l’art.

L’art thérapie, comme accompagnement à la créativité, souhaite favoriser l’expression et la créativité du participant. C’est créer à partir de rien, en partant du Chaos, pour révéler sa manière d’être au monde et son style.

Mais l’art thérapie, c’est tout aussi bien partir des chefs d’oeuvre de l’histoire de l’art, pour créer, créer en résonance à partir d’œuvres qui ouvre sur des archétypes, sur le tragique de l’existence et sur une haute dimension de l’être.

3ème atelier d’écriture au centre de l’Allée verte à Saint Sébastien

logo_carre_0

Mon 3ème atelier d’écriture avait lieu vendredi dernier au CSC l’Allée verte à Saint Sébastien. J’ai proposé aux participants de créer en écriture à partir de la musique, d’un tableau et d’objets glanés dans la nature.

Extrait de « Prendre soin », essai du philosophe Bernard Stiegler sur la question du marketing

Breve21358

« La véritable question est de savoir ce que méritent les mineurs, c’est à dire les enfants et les adolescents. Au mois de juin 2007, une campagne publicitaire apportait à cette question une réponse partielle, mais parfaitement claire, et exceptionnellement symptomatique : les enfants méritent « mieux que ça ». Ça désignaient leurs parents et leurs grands-parents : ils méritent Canal J, disait cette campagne – Canal J étant une chaîne de télévision spécialisée dans la conquête de cette tranche très importante de l’audience (c’est à dire du temps de cerveau disponible) que sont les mineurs. Cette « tranche », c’est à dire ce que l’on traite comme tel, en découpant les générations en de telles tranches qui sont aussi des cibles, et non en y distinguant des âges dont il faut prendre soin, cette tranche est très importante dans le système des audiences et de leur segmentation : elle est devenue prescriptrice, et ce, par une inversion générationnelle qui est le signe le plus évident de la véritable ruine de l’éducation à quoi a conduit le marketing télé-visé de la société de consommateurs. Cette « tranche » des êtres mineurs est devenue prescriptrice des comportements de consommation des « tranches » supposément adultes, mais qui s’en trouvent en réalité infantilisées, c’est à dire de moins en moins responsables et du comportement de leurs enfants, et de leur propre comportement, prescrit par ces enfants dont ils n’ont plus tout à fait la responsabilité : de tels adultes sont devenus structurellement mineurs – et il en résulte que c’est la majorité en tant que telle, pénale aussi bien que démocratique qui semble avoir disparu. »

Pour poursuivre sur le sujet :

Les Ateliers de la création

les ateliers de la création

Dès la rentrée prochaine, j’animerai Les Ateliers de la création, au centre du Bout des Landes (arrêt René Cassin – L2) tous les lundis de 18h à 20h. Une activité par trimestre :
– atelier d’écriture (d’octobre à décembre)
– peinture (de janvier à mars)
– théâtre (d’avril à juin)

Atelier créatif à la rentrée sept 2017

exe_800x600_focus_web

Venez découvrir les ateliers créatifs de Nantes nord au csc Bout des Landes tous les lundis de 18h à 20h. Pour révéler tout votre potentiel artistique !

à bientôt,

Le masque, et la mascothérapie

img_0343

Pour réaliser un masque, cela nécessite plusieurs étapes de fabrication. La première étape consiste à réaliser le moule en argile, puis vient ensuite la fabrication du masque en papier journal et enfin la phase de décoration. Dans la création du masque, nous sommes donc amener à travailler avec différentes matières : la terre, le journal, la colle et la peinture. C’est une pratique artistique complète puisque la personne est par la suite invitée à jouer son masque. D’un point de vue thérapeutique, le masque est intéressant pour plusieurs raisons : le travail avec la matière argile permet de donner forme à des représentations psychiques ou à des formes imaginaires, le travail avec la colle et le masque permet à la personne d’avoir l’impression de masser son masque (symboliquement de prendre soin de l’objet), le masque une fois réalisé représente un contenant. La phase de décoration est une étape de création supplémentaire pour donner forme au masque et l’animer de couleurs. Le masque est ensuite joué. Cela peut être un animal, un être humain ou un monstre. Le masque permet de contacter un vécu archaïque. Le jeu des masques avec d’autres participants en mascothérapie permet de révéler des situations psychiques, pour ensuite les transformer.

 

 

 

 

 

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑