img_0343

Pour réaliser un masque, cela nécessite plusieurs étapes de fabrication. La première étape consiste à réaliser le moule en argile, puis vient ensuite la fabrication du masque en papier journal et enfin la phase de décoration. Dans la création du masque, nous sommes donc amener à travailler avec différentes matières : la terre, le journal, la colle et la peinture. C’est une pratique artistique complète puisque la personne est par la suite invitée à jouer son masque. D’un point de vue thérapeutique, le masque est intéressant pour plusieurs raisons : le travail avec la matière argile permet de donner forme à des représentations psychiques ou à des formes imaginaires, le travail avec la colle et le masque permet à la personne d’avoir l’impression de masser son masque (symboliquement de prendre soin de l’objet), le masque une fois réalisé représente un contenant. La phase de décoration est une étape de création supplémentaire pour donner forme au masque et l’animer de couleurs. Le masque est ensuite joué. Cela peut être un animal, un être humain ou un monstre. Le masque permet de contacter un vécu archaïque. Le jeu des masques avec d’autres participants en mascothérapie permet de révéler des situations psychiques, pour ensuite les transformer.

 

 

 

 

 

Publicités