Ma toute première danse fut celle sur un grand champ de verdure à sillonner entre les risques et l’abîme, à lorgner cette grande ligne blanche et à viser l’espace désiré.
Je voyais fondre sur moi cette grande vague noire, soldats agiles et intrépides, et plus que le contact brutal, il m’importait de danser ma course et mon salut,
de me jouer de l’adversaire
de lui faire croire une direction et d’en prendre une autre
Créer la surprise, enfanter l’inattendu
et l’élan m’emportait
J’avais le Saint Graal et je voulais rejoindre la Terre promise.

Publicités