chene-la-grande-poiriere-1

Nous avons choisis le chemin de la transformation, une voie de métamorphoses, mais il ne s’agit pas de troquer son identité pour devenir quelqu’un d’autre. Le chêne ne va pas devenir un roseau, le roseau ne va pas devenir un chêne. Mais le chêne que l’on a connu tout chétif et frêle va grandir, le tronc va s’étendre et s’élargir, les racines vont s’enfoncer dans le sol et les branches vont se déployer dans les airs. Le chêne aura toujours la même sève, la même écorce mais il se sera élevé vers le ciel. Et il aura aussi les mêmes cicatrices et quelques vieilles blessures, cela ne s’efface pas, mais ce chêne que l’on voit au loin sur la colline, nous ne remarquerons que sa grandeur et sa majesté.

Publicités